Press "Enter" to skip to content

News bière – La pétition demande à la province de supprimer la redevance de production pour la Saskatchewan brasseurs artisanaux – Bière brune

REGINA –
Une nouvelle pétition en faveur des brasseurs artisanaux de la Saskatchewan commence à gagner du terrain dans le but de mettre fin au prélèvement sur la production de la province pour les petites brasseries.

Alysia Johnson a lancé la pétition et dit que la suppression de la taxe serait un moyen pour la province de montrer son soutien à l’industrie alors qu’elle survit à la pandémie de COVID-19.

«J’aime vraiment ce que la scène de la bière artisanale a apporté en Saskatchewan», a déclaré Johnson. «C’est tellement formidable de soutenir les locaux, j’adore ce qu’ils font et nous avons la chance d’avoir une scène aussi dynamique que la scène de la bière artisanale de la Saskatchewan.»

Johnson ajoute les avantages économiques à l’agriculture et aux autres secteurs créés par une solide scène de brassage artisanal dans la province ne doit pas être ignoré.

“C’est quelque chose que vous pouvez rassembler avec vos amis et vous savez qu’ils s’approvisionnent en ingrédients locaux, ils aident les agriculteurs locaux”, a déclaré Johnson.

La Saskatchewan Craft Brewers Association compte actuellement 15 brasseries membres et il en existe quelques autres dans la province.

Glenn Valgardson, directeur général de la société Pile O ’Bones Brewing Company de Regina, a qualifié la pétition de« noble cause »et a ajouté qu’un prélèvement sur la production plus bas serait particulièrement utile étant donné les défis économiques posés par la pandémie.

«Les revenus sont considérablement en baisse, c’est vraiment très difficile», a déclaré Valgardson. «Nous espérons que lorsque la Saskatchewan recommencera à rouvrir à l’avenir, nous pourrons vraiment revenir à la structure de notre entreprise.»

Le prélèvement sur la production est une taxe sur la production d’alcool et Valgardson estime que Pile O ’Bones est en voie de payer au gouvernement environ 100 000 $ cette année en frais de prélèvement à 0,17 $ le litre.

Valgardson a fait remarquer que le prélèvement actuel en Saskatchewan est considérablement plus élevé que celui du Manitoba et de l’Alberta, et qu’un taux plus bas pourrait alimenter davantage la croissance du brassage artisanal après la pandémie.

«La Saskatchewan est parmi les plus élevées sinon la plus élevée de tout le pays», a déclaré Valgardson. «Le Manitoba et l’Alberta représentent près de la moitié de la nôtre et dans l’industrie du brassage artisanal, vous avez vu ces industries doubler par rapport à notre croissance.»

“Je ne demande pas un document du gouvernement, je voudrais juste le voir plus en nature avec nos provinces voisines.”

Valgardson dit que la Saskatchewan Liquor and Gaming Authority leur a accordé une pause temporaire en suspendant les paiements de prélèvements pour l’instant.

“Nous devons encore cet argent, mais nous pouvons le rembourser plus tard”, a déclaré Valgardson.

C’est pourquoi Johnson croit que le moment est bien choisi pour aider à garantir que le brassage artisanal en Saskatchewan reste solide et l’empêcher de devoir licencier du personnel ou d’effectuer d’autres compressions liées à une pandémie.

“Nous voulons les voir sortir de cette épreuve économique plus forts et meilleurs que jamais”, a déclaré Johnson. “Nous ne voulons pas voir ces gens partir, ils ont tant fait pour nous.”

Johnson a dit qu’elle espère voir la pétition atteindre 1 000 signatures d’ici la fin de sa première semaine. Son objectif est de le porter à terme à l’Assemblée législative avec environ 10 000 personnes.