Press "Enter" to skip to content

News bière – Hockey sur glace: Tristan raccroche aussi: une page est tournée pour le Vauclair – Actualité sportive: Hockey – Mousse de bière

[*]

Tristan Vauclair (35 ans) sirote une bière suédoise sur la terrasse de la maison de son frère Geoffrey dans le Jura. La nouvelle vient d’être officialisée: il deviendra le nouveau chef du mouvement junior du HC Delémont-Vallée, où il portera notamment les casquettes d’entraîneur physique pour la prochaine génération et celle d’entraîneur des moins de 17 ans (novices) .

«C’est une excellente occasion parce que je pense que c’est quelque chose qui me convient vraiment», a déclaré Tristan Vauclair. J’ai suivi une formation d’entraîneur personnel ainsi que des cours pour les jeunes et le sport ces dernières années sans vraiment savoir où cela me mènerait. Cette proposition était opportune. Ces dernières années, j’ai souvent donné des conseils aux plus jeunes sur la façon de s’entraîner. Je sentais qu’ils m’écoutaient, et pour ma part c’est quelque chose que j’aimais beaucoup faire. “

Formé au HC Ajoie, l’ancien ex-attaquant de FR Gottéron, Lugano et GE Servette peut ainsi tourner la page et raccrocher les patins au plus haut niveau après plus de 700 matches et 15 saisons dans l’élite en Ligue nationale. “Il aurait certainement pu jouer une ou deux saisons de plus Ligue nationale sans cette crise de coronavirus », raconte son frère Julien, qui a pris sa retraite en mars sous le maillot du HC Lugano.

La crise bouleverse les plans

“A la fin de la saison, je voulais continuer à jouer”, confirme Tristan. J’étais sur le point de démissionner d’un contrat avec Fribourg lorsque cette crise a bouleversé tous les plans. Du jour au lendemain, on m’a dit que je devrais attendre avant de savoir si j’obtiendrais ou non un contrat avec FR Gottéron. Je n’étais pas prêt à attendre la fin du mois d’août pour être réparé. Il y avait beaucoup trop d’incertitudes. J’ai été très déçu de ne pas pouvoir continuer avec FR Gottéron, mais je comprends parfaitement la situation exceptionnelle dans laquelle se trouvent aujourd’hui la plupart des clubs. D’un point de vue familial, retourner dans le Jura, où j’ai grandi, c’est aussi une bonne chose. Mon fils est atteint de leucémie et j’espère pouvoir passer plus de temps avec lui maintenant. ”

Si sa priorité sera d’investir toute son énergie pour la prochaine génération, Tristan Vauclair n’exclut pas de rejouer en première ligue avec le HC Delémont, entraîné par l’ancien attaquant du HC Ajoie Michaël Chételat. “S’il me reste du temps et l’envie est là, pourquoi. Mais rejouer n’est pas ma priorité”, admet Tristan Vauclair.

Plus de 700 matchs

Après Geoffrey Vauclair, qui a pris sa retraite en 2014, puis Julien en début d’année après 20 ans sous le maillot du HC Lugano, Tristan devient ainsi le troisième joueur de hockey de la famille à terminer sa carrière au plus haut niveau. «J’ai été le premier à raccrocher et j’ai toujours dit à mes frères qu’il y a de la vie après le hockey, le philosophe Geoffrey Vauclair, 43 ans. À Delémont, Tristan va pouvoir transmettre tout le savoir qu’il a accumulé au cours de sa grande carrière. chapeau à lui. Il a fait son chemin par lui-même et a eu beaucoup d’obstacles à surmonter. ”

Pour Julien Vauclair (40 ans), son frère Tristan est celui qui a eu le plus de mérite. “Il était souvent dans l’ombre de Geoffrey et de moi-même et il a dû fouetter beaucoup plus que nous pour y arriver. Il a eu une carrière incroyable”, a déclaré le double champion de Suisse avec Lugano en 1999 (avec Geoffrey) et 2006.

Seul regret maintenant que la dynastie Vauclair s’est inclinée au plus haut niveau, les trois frères de Courtemaîche n’ont jamais eu l’occasion de jouer ensemble dans le même club.

Cyrill Pasche

Créé: 19.05.2020, 17 h 59