News bière – Frelard Tamales offre de la nourriture gratuite aux personnes touchées par le coronavirus – Malt

Bienvenue à Eater News. Voici quelques-unes des dernières histoires sur la façon dont le nouveau coronavirus affecte la scène des restaurants à Seattle.

Frelard Tamales offre de la nourriture gratuite aux personnes touchées par COVID-19

Cette semaine, Frelard Tamales a annoncé qu’il offrira des repas gratuits aux personnes les plus touchées par le nouveau coronavirus. Sur son site officiel, le restaurant dit que les familles qui manquent les déjeuners scolaires, les travailleurs dont les heures ont été considérablement réduites et toute personne en général qui a été affectée économiquement par l’épidémie de COVID-19 peut s’arrêter pour un repas gratuit pendant les heures normales de bureau, jusqu’à vendredi. Compte tenu du mandat de l’État de fermer toutes les salles à manger jusqu’au 31 mars, Frelard Tamales a également adapté son service pour effectuer des livraisons les lundis et mercredis de 17 h à 21 h.

Après six ans, la destination de la bière artisanale de Roosevelt Toronado ferme définitivement

Spécialiste de la bière artisanale de Roosevelt Toronado – la ramification d’un classique de San Francisco très respecté – a décidé de fermer définitivement ses portes, comme le rapporte pour la première fois le Washington Beer Blog. Une annonce sur Facebook a cité un «avenir incertain» en raison des impacts sur le nouveau coronavirus. Le pub, qui a ouvert ses portes en 2014, était bien connu pour sa longue liste de bières artisanales et de whiskies. En mars dernier, le propriétaire originel de Toronado Seattle, Matt Bonney, est décédé à l’âge de 45 ans, laissant le bar aux soins de sa femme, Lynn, et de son frère, Phil. Dans le nouveau message Facebook, Phil a mentionné que la prochaine phase de l’héritage de Toronado pourrait être des collaborations avec d’autres brasseries, dont Urban Family, sur une bière appelée “The Book of Bonney”.

Seattle étend ses zones de chargement pour aider les restaurants à ramasser en bordure de rue

Mardi, la mairesse de Seattle, Jenny Durkan, a annoncé de nouvelles mesures qui pourraient faciliter la prise en charge des trottoirs par certains restaurants. La ville convertira désormais certains espaces de stationnement sur voirie en zones de chargement temporaires, notamment dans les quartiers à forte concentration de restaurants. Cet effort se concentrera également sur les blocs qui «n’ont pas suffisamment d’options de chargement», selon un communiqué du bureau du maire. Le ministère des Transports de Seattle a sélectionné les emplacements de placement initiaux en fonction des zones qui ont connu une réduction du trafic de stationnement payant au cours des dernières semaines. Les restaurants peuvent demander une zone de chargement à proximité de leur établissement en composant le (206) 684-ROAD.