News bière – Dans les maisons aux volets d’Arzon, revenez à la vie – Arzon – Malt




Lecture: 2 minutes

Discrètement mais sûrement, les résidents secondaires sont revenus à Arzon. Ici et là, les volets des belles villas rouvrent. Le confinement est-il plus supportable par l’océan?

Bouches-du-Rhône, Pas-de-Calais, Allier, Ille-et-Vilaine, Val-de-Marne, Seine-et-Marne, Essonne et bien sûr Paris… Il suffit de jeter un œil aux plaques de voitures garées en supermarché parkings à voir: les secondaires sont en effet de retour à Arzon. Un retour discret car les belles villas de Port-Navalo préservent leurs occupants des curieux.


La patrouille des gendarmes

Les rues sont désertes et on entendait un drone voler dans l’épaisseur du silence qui enveloppe la petite station balnéaire. Si la météo vous incite à vous promener le long de l’océan qui scintille au soleil, rares sont ceux qui y prennent le risque: les gendarmes patrouillent sans arrêt! Un Arzonnais, canne à pêche à la main, hésite à rejoindre le port car il aperçoit les motards au bout de la rue: “Bah, on est tous seuls au bord de l’eau. Il n’y a pas tellement de risques. On ne peut pas rester enfermé par beau temps et la pêche est un sport à moins que nous ne pêchions assis avec une canette de bière et ce n’est pas mon cas. “


A Paris ou Arzon, même internement

Un peu plus loin, un couple jardine: “Des résidences secondaires? Oui, nous en voyons certaines ouvertes pendant quelques jours.” Le maire Roland Tabart confirme: “Entre 15 et 20% des résidences secondaires ont rouvert. Chaque jour, nous faisons coups de téléphone à la mairie pour nous demander si nous pouvons venir, des gens qui vivent à Arzon soit en résidence secondaire, soit en résidence principale comme cette personne qui a subi des examens médicaux à Paris et qui voulait rentrer “

«Certains viennent ici pour prendre l’air. Mais ils sont confinés ici aussi. Ils croient qu’ils peuvent aller se promener au phare! Et bien non ! “

Roland Tabart peine à faire comprendre aux pensionnaires que le confinement est exactement le même à Arzon ou à Paris: «Certains viennent ici pour le bon air. Mais ils sont confinés ici aussi. Ils croient qu’ils peuvent aller se promener au phare! Et bien non ! “… D’autres en profitent pour tondre leur pelouse …” Et ils souhaiteraient que le centre de recyclage soit ouvert “, déplore Roland Tabart. Le maire est heureux d’avoir une” population très disciplinée “. Il fait de même: “Je reste à quatre mètres des gens et ma police municipale porte le masque”!

Dans le port désert du Crouesty, certains appartements ont les volets levés. Un homme sur le quai s’aventure sur un ponton et ouvre la barrière … avec son pied. Sentiment de solitude. Presque angoisse.