Press "Enter" to skip to content

Info bière – Parrainez un arbre pour repulper le secteur du citron de Menton – Bière noire

Sur les hauteurs de la Garavan, le temps passe lentement au rythme de la maturation des agrumes. “J’ai découvert le citron de Menton grâce à mon père qui s’y est installé en 1991. C’est un fruit d’excellence qui mérite d’être développé et diffusé bien au-delà de Menton”, livre avec conviction Adrien Gannac.

Avec son père Laurent, le jeune Mentonnais gère l’entreprise familiale “La Maison du citron”. Le duo fait partie de la trentaine de producteurs, labellisés IGP “citron de Menton” (lire ailleurs).

Au fil des ans, leur collaboration a porté ses fruits. La marque s’est diversifiée et propose également des produits transformés à base de citrons de Menton, comme la bière, le limoncello ou les confitures …

Mais les producteurs “père et fils” n’ont pas l’intention de s’arrêter là. Ils voient les agrumes étoiles comme un potentiel inexploité. Parce que sa commercialisation s’est épuisée avec l’acidité du temps. “Il est parfois impossible de trouver un citron IGP de Menton à Nice! Les agrumes, et plus particulièrement le citron, sont cultivés à Menton depuis le XVe siècle. Mais sa richesse a peu à peu disparu, entre gel, maladies et mondialisation. Il est temps de lui donner la notoriété qu’il mérite. “

Parrainage d’un ou plusieurs arbres

Grâce à un premier financement participatif en 2016, d’un montant de plus de 22 000 euros, la Maison du citron a réussi à planter 500 arbres, répartis sur quatre vergers. En février dernier, Adrien et Laurent Gannac ont relancé un deuxième financement collaboratif sur la plateforme “KissKissBankBank” afin d’atteindre 1 000 arbres en trois ans.

“Avec le gel désastreux de 2018, les répercussions en 2019 et – plus récemment – l’annulation du Festival du citron en 2020, nous avions besoin d’un coup de pouce pour poursuivre l’aventure.”

A ce jour, 21 000 euros ont été levés (sur les 25 000 euros nécessaires). A travers ce projet participatif et en fonction du montant, les producteurs de Menton proposent aux donateurs de parrainer un ou plusieurs arbres. Une coopération juteuse qui s’étalera dans le temps.

“Les premiers fruits de cette plantation ne seront cueillis que dans environ trois ans”, prévient Adrien Gannac. A terme, l’entreprise familiale prévoit d’embaucher une vingtaine de salariés et d’atteindre une production de 50 tonnes d’agrumes … d’ici 2030. Un sacré défi qui demandera un peu de patience.

Comment participer?

Pour les accompagner dans ce projet et faire partie de l’aventure, découvrez la campagne de crowdfunding sur https://www.kisskissbankbank.com/en/projects/lamaisonducitron.
Il est possible de choisir entre six homologues de 20 euros à 500 euros, ou de faire un don gratuit.