Info bière – La brasserie Moosehead poursuit Saint-Jean pour 1,6 million de dollars – Houblon

Dans son procès, Moosehead affirme que la bascule de l’administration municipale sur la question de l’eau potable a rendu complètement inutile certains investissements réalisés par la brasserie. L’entreprise accuse la municipalité de mauvaise gestion.

La ville de Saint John avait décidé de s’approvisionner en eau à partir de puits souterrains à South Bay, plutôt qu’à Lake Spruce.

Moosehead, qui avait utilisé l’eau de Spruce Lake pour brasser de la bière depuis l’ouverture de sa brasserie sur la rue Main Ouest à Saint John, était préoccupé par la composition chimique de l’eau des puits de South Bay.

L’entreprise prétend avoir demandé à plusieurs reprises à la Ville que la brasserie soit raccordée au système de traitement de l’eau du Loch Lomond, qui alimente la majorité des résidents de Saint John. Moosehead dit qu’il a également demandé un délai avant d’être connecté aux puits de South Bay.

Toutes ces demandes ont été refusées, selon le brasseur. Moosehead dit qu’il a dépensé 1,2 million de dollars pour un nouveau système de filtration et 364 000 $ supplémentaires pour ce qu’elle appelle des aides technologiques pour contrer les perturbations dans ses formules de brassage causée par les minéraux dans l’eau des nouveaux puits.

L’an dernier, Saint-Jean a annoncé que la transition vers un approvisionnement des nouveaux puits avait été effectuée trop rapidement, ce qui risquait de contaminer l’eau de mer. La plupart des résidents de l’ouest de la ville, y compris la brasserie Moosehead, seront raccordés au système de traitement du Loch Lomond en février.

Après ce revirement, le brasseur pense avoir investi des sommes importantes pour rien.

La brasserie Moosehead a refusé les demandes d’entrevue. Dans un courriel, le directeur financier de Moosehead, Patrick Oland, a déclaré que la brasserie était forcé de dépenser de l’argent sur d’autres programmes importants tandis que nos plaidoyers à la ville sont restés sans réponse. Il est maintenant clair que l’argent que la Ville nous a obligés à dépenser est perdu parce que le nouveau système de puits a échoué.

La Ville a transmis la poursuite à ses assureurs, a indiqué une porte-parole de la Ville de Saint-Jean, Lisa Caissie. La ville s’attend à ce que les assureurs se défendent contre la poursuite et nomment un avocat sous peu, précise-t-elle.