Quels sont les dangers du vin fait maison? – Fabrication de bière

Brasser sa propre bière maison - Cafesecret
Quels sont les dangers du vin fait maison?
 - Fabrication de bière 1

Faire du vin fait maison n'est pas dangereux du point de vue de la vie ou de la mort, contrairement à ce qui se passe quand on se fait moonshine, où une erreur peut causer la cécité. Le processus de vinification crée un environnement peu accueillant pour les bactéries susceptibles de provoquer des maladies. Néanmoins, il y a encore des choses qui peuvent mal tourner pour gâcher un lot de vin, la majorité d'entre elles étant des problèmes d'assainissement.

Maux de tête

L'une des plaintes les plus courantes avec le vin fait maison est qu'il provoque des maux de tête le lendemain. Les maux de tête sont causés par une surabondance de tanins et d'histamines dans le vin. Les tanins sont plus présents dans le vin rouge, et il faut de l'expérience pour trouver le juste équilibre.

Matériaux contaminés

Tout ce qui entre en contact avec le vin doit être complètement stérilisé, même vos mains. Toute addition d'un contaminant ou d'une bactérie affectera grandement le goût du vin. La moindre quantité de bactéries pourrait donner à votre vin une odeur et un goût de vinaigre. Lorsque les bactéries entrent en contact avec le vin et l'oxygène, elles produisent de l'acide acétique, qui détruit le vin.

Soutirage

Le soutirage consiste à siphonner le liquide clair des sédiments au fond du fût ou du conteneur et à transférer le liquide dans un nouvel entrepôt. Comme pour tout autre aspect de la vinification, tout doit être propre. Une autre chose à garder à l'esprit est le timing. Si le jus reste trop longtemps avec les lies, il créera un goût et une odeur de moisi à cause de la levure morte.

Empoisonnement au plomb

Il est important d'utiliser des récipients de qualité alimentaire à toutes les étapes du processus de vinification. Les plastiques, le cuivre, le fer et autres matériaux non alimentaires peuvent altérer la couleur et la saveur du vin. Un incident isolé fournit un excellent exemple de la nécessité de matériaux de qualité. Un homme en Australie a été hospitalisé pour une grave intoxication au plomb causée par le stockage de raisins écrasés et de jus dans une baignoire en émail corrodé avant la mise en bouteille.

Stérilisation

Les fûts, bouteilles, bouchons, tubes et autres outils doivent être stérilisés. La méthode la plus courante consiste à dissoudre 2 onces de métabisulfite de potassium dans un pichet d’eau gallon et à rincer tout ce qui entrera en contact avec le vin. Après rinçage avec la solution, tout doit être rincé à nouveau à l’eau froide. La solution de potassium se conservera pendant six mois si elle est scellée hermétiquement. Les bouteilles doivent être bouillies et rincées plusieurs fois pour les débarrasser des sédiments, des bactéries et de l’oxydation.

Brasser sa propre bière maison - Cafesecret
Note :