Press "Enter" to skip to content

Craft beer – Yvon Lambert, solide comme un roc – Malt

Ils étaient et resteront des héros, des légendes. Près de 50 ans après leurs exploits et leurs réalisations, nous les idolâtrons toujours et nous profitons du vide de contenu provoqué par la pandémie pour rejouer à la télévision les nombreux moments homériques qu’ils ont dessinés dans l’histoire.

Ils étaient glorieux, invincibles, caractéristiques et formidables. Ils le sont toujours.

Il y a deux semaines, dans le plus grand secret, Yvon Lambert a été opéré d’un cancer du côlon. Véritable force de la nature, le lendemain de l’opération, il était de retour chez lui avec son épouse Danielle.

“Les médecins voulaient que je me remette sur les rails le plus rapidement possible, mais en même temps, ils ne voulaient pas me voir traîner dans les couloirs de l’hôpital général. Danielle est venue me chercher, et en même temps elle est devenu mon infirmière personnelle. “

Un mot qui fait peur

Yvon a mis plus de deux mois pour parler ouvertement de son cancer: «Oui, le mot cancer fait peur. Mais j’ai tout de suite pensé à Pointu (Guy Lapointe) qui, depuis plus d’un an, lutte contre le cancer de la langue, et il est sur la bonne voie. Puis j’ai aussi immédiatement pensé à Flower (Guy Lafleur), qui est décédé très près de la mort. Après ça, vous vous dites, moi aussi je veux me battre “, a expliqué l’ancien numéro 11 CH.

Les deux gars ont inspiré le grand Lambert et il reste entre ces vieux camarades d’armes, une fraternité touchante et durable.

Frères d’armes


Yvon Lambert souriant en présence d'Yvan Cournoyer.

Photo d’archive

Yvon Lambert souriant en présence d’Yvan Cournoyer.

Lorsque l’un d’eux porte un mauvais coup, le téléphone ne sonne pas longtemps. Le grand Serge (Savard), Yvan (Cournoyer), Butch (Pierre Bouchard), Pointu, Pinotte (Réjean Houle), Flower ou Le Bleuet (Mario Tremblay) ont rapidement fait sentir leur présence, leur soutien. Il existe une connexion inébranlable ou probablement un vieux réflexe à partager en cas de douleur. Nous les aimons, alors imaginez comment ils s’aiment.

De plus, les grands champions des années 70 viennent de perdre Henri et ils sont toujours à fleur de peau.

Il ne lâchera pas


Un trio de gars heureux, Guy Lapointe, Larry Robinson et Yvon Lambert.

Photo d’archive

Un trio de gars heureux, Guy Lapointe, Larry Robinson et Yvon Lambert.

Pierre Bouchard a tout de suite su qu’Yvon Lambert ferait sa part pour combattre ce cancer en voyant son ex-coéquipier couper complètement la bière trois jours avant son opération. “Il était évident qu’Yvon ne serait pas réprimandé, surtout avec l’exemple du grand courage de Guy Lapointe qu’il a sous les yeux.”

Ces gars-là se connaissent comme s’ils étaient tricotés et certains conviennent que vous devez vous lever tôt si vous voulez dormir Lambert.

“Nous sommes presque tous restés très proches les uns des autres et ça restera toujours”, a expliqué Pierre Bouchard, précisant également que, lorsque Serge Savard l’a appelé la semaine dernière, il lui avait dit: “On nous recommande de téléphoner au vieil homme, fais-moi appeler vous … »Serge a deux ans de plus que Butch.

Et une bonne bière

Dans un peu plus d’une semaine, le 20 mai, Yvon Lambert fêtera ses 70 ans. Il aura été un plombier de luxe en complétant sept saisons de plus de 20 buts en neuf ans dans la LNH. Il a remporté le championnat de pointage de la Ligue américaine avec les Voyageurs de la Nouvelle-Écosse, en plus de remporter la Coupe Calder. Avec les Canadiens, quatre fois de suite, il a inscrit son nom sur la Coupe Stanley.

Il y a exactement 41 ans, hier, Yvon Lambert a marqué un but que les fans plus âgés n’oublieront jamais. Il a complété une passe de Mario Tremblay, gagnant et éliminant ainsi les Bruins de Boston en prolongation dans le 7e match final de la conférence.

Il est ensuite devenu une figure légendaire du Tricolore représentant l’équipe lors d’une foule d’événements, de promotions. Ayant appris de son père, il peut également faire le travail d’un commissaire-priseur.

Reconnu pour les lunes comme un gros buveur indomptable de bonne bière, les gens qui l’ont connu savent qu’Yvon n’a jamais eu peur d’un petit carton de 12, pas même d’un 24.

À son meilleur et dans la chaleur (!), Une bière toutes les quinze minutes n’était même pas un obstacle.

“Yvon et la bière étaient devenus du folklore”, ajoute Pierre Bouchard.

Beaucoup peuvent avoir du mal à croire les prochaines lignes.

Yvon a décidé de changer ses habitudes, et maintenant, quand il a bu deux, trois ou, au pire, quatre snacks froids en une journée, c’est tout. Il a réussi, et le plus surprenant, sans aucune difficulté.

“Beau comme un coeur”

L’ailier gauche grand a jusqu’à présent perdu plus de 20 livres et frappe le vélo stationnaire tous les jours. Danielle est ravie: «Il est beau comme un cœur, très maigre. ”

Inséparables et ensemble depuis plus de 20 ans, le couple a officialisé leur amour l’été dernier lors d’un somptueux mariage à L’Auberge Godfroy. Famille, amis et, encore une fois, un groupe de glorieux guerriers sont venus exprimer leur affection.

Yvon Lambert, on le sait, est un amoureux de la vie, un vrai mec gay. Il attend déjà avec impatience la reprise des activités afin de redécouvrir le monde, son monde.

“Le numéro 11 de votre programme. Le numéro un dans votre cœur”, ont déclaré les gens à l’époque.