Press "Enter" to skip to content

Craft beer – Les bars parisiens vendent de l’alcool à emporter – Houblon

REPORTAGE

Les cafés et restaurants pourraient rouvrir le 2 juin, après près de trois mois de fermeture en raison de l’épidémie de coronavirus … Mais certains ont déjà rouvert leurs terrasses de manière informelle. Dans la capitale, privée de ses parcs, les points de vente d’alcool à emporter se multiplient et l’apéritif non conventionnel est partagé dans la rue, donnant vie aux quartiers. “Ça sent la fin de l’enfer”, explique Maxime, directeur d’un bar, avec un soupir de soulagement. “Je pense que la partie la plus difficile a été de se promener et de voir tout fermé.”

“Je n’ai pas de problème”

Les habitudes ont repris dans ce bistrot du 14e arrondissement. La pergola a été déployée, quelques tables installées mais pas de chaises. Seuls deux clients portent un masque, pas très pratique pour siroter leur bière. “Tant que les gens qui viennent de différents endroits restent loin, je n’ai pas de problème”, a expliqué Maxime. Selon lui, la survie de son établissement dépendait de cette ouverture partielle.

Dans un bar-restaurant du 11e arrondissement, une dizaine de voisins sont réunis devant la grande baie vitrée. Une table agit comme une séparation, de sorte que personne n’entre à l’intérieur et sert de comptoir. “Nous avons vu la lumière et les gens qui buvaient dehors, nous avons dit ‘ici on peut boire un verre'”, rit Marie, la quarantaine. Pour revenir à ses années étudiantes, elle est assise sur le trottoir avec ses amis au moins et une tasse en plastique à la main. “[C’est] comme une oasis dans le désert! “