Press "Enter" to skip to content

Bière artisanale – Fête de déconfinement à gagner au Parc Naturel – Houblon

La recherche de financement est une bataille perpétuelle pour le parc naturel et dans ce contexte de pandémie, la partie est encore plus difficile pour l’attraction phare de Pointe-aux-Outardes. L’organisation n’a donc pas d’autre choix que de sortir des sentiers battus afin de récolter l’argent nécessaire à sa survie.

“Pour commencer la saison, nous avons besoin d’argent et nous ne l’avons pas à cause de l’annulation de notre souper bénéfice”, a expliqué le directeur général du parc, Denis Cardinal. “Nous essayons de nous en sortir de toute façon, nous y sommes habitués depuis un certain temps.”

Habitué à trouver des financements, mais aussi habitué à innover, le Parc Naturel a lancé lundi, en même temps que son tout nouveau site Internet, sa campagne Dream stay pour 25 personnes, un événement qui sera LA fête du déconfinement sur la Côte-Nord, une fois possible, bien sûr.

La boucherie Les 3 p’tits cochons pour la nourriture, la microbrasserie St-Pancrace pour la bière et Attitude nordique pour les activités sont partenaires de cette journée, d’une valeur de 4 000 $. Car en plus de la journée, toutes ces belles personnes peuvent ensuite passer la nuit dans les nichoirs du Parc Naturel.

Pour gagner ce prix, chaque personne ou entreprise participante aura une chance de gagner par tranche de 100 $. Ainsi, une entreprise qui fait un don de 500 $ aura cinq chances de gagner le voyage. Le cardinal espère amasser 30 000 $, “pour nous permettre de commencer la saison”.

Pour participer, rendez-vous au site du parc naturel de Pointe-aux-Outardes. Le paiement peut être effectué en ligne ou par facturation. Evidemment, si la réglementation sanitaire ne permet pas que cette méga-fête ait lieu en 2020, le gagnant et ses 24 invités pourront profiter de ce prix en 2021. Vous pouvez cliquer sur ce lien pour vous inscrire.

Un peu dans le brouillard

Comme beaucoup de gestionnaires de parcs du même genre, Denis Cardinal est un peu dans le brouillard pour la prochaine saison estivale. Il ne peut qu’attendre les directives de santé publique et parier sur le tourisme intra-régional, car il y aura probablement moins de visiteurs de l’extérieur.

“Ce que nous savons, c’est que pour la randonnée il n’y a pas de problème. Pour les visites guidées, cela peut être compliqué avec la distance de deux mètres et pour les nichoirs et le camping, il n’est pas rouvert pour le moment.”

Le directeur général souhaite également obtenir le feu vert dès que possible pour proposer un hébergement. Plusieurs personnes ont déjà annulé leurs réservations dans les nichoirs et beaucoup d’autres attendent de réserver.

Nous ne savons pas s’il est croyant ou non, mais Denis Cardinal peut implorer les saints pour que le parc naturel passe sans tirer d’ici 2020. “Ce sera une saison avec autant de dépenses que d’habitude, mais beaucoup moins de revenus . “